Parcourir l'histoire à pas d’enfants

Parcourir l'histoire à pas d’enfants

L’équipe du Musée Guerre et Paix en Ardennes a imaginé un « parcours enfants » destiné à faciliter leur visite. Charlotte, 6 ans, et son frère Noah, 9 ans, ont testé cette nouvelle animation…

De drôles de pantins articulés se sont introduits dans les vitrines du musée et ont coupé le fil de l’Histoire ! Pour les retrouver, les enfants doivent répondre aux questions inscrites dans le livret qui leur est remis avant de débuter leur visite. Les réponses se trouvent sur les étiquettes explicatives, à côté de chaque pantin. Bien entendu, les jeunes visiteurs peuvent compter sur l’aide des adultes dans leur quête. C’est le cas pour Charlotte, 6 ans, et son frère Noah, 9 ans, qui sont venus visiter le musée, accompagnés de leurs parents. L’occasion pour toute la famille de tester cette animation qui propose aux 6-12 ans une approche ludique de l’Histoire.

Comme pour la visite classique, le « parcours enfants » se déroule de manière chronologique, l’Histoire étant abordée tel un fil continu, de 1852 à nos jours. Fascinés par les différents dispositifs qui jalonnent leur découverte du musée (jeux d’ombres, reconstitutions miniatures de scènes de combats, l’écran géant…), Charlotte et son frère en oublieraient presque leur mission : repérer les pantins et inscrire les réponses dans leur livret !
A mi-parcours, Noah s’étonne devant un objet en vitrine : « Papa, c’est quoi ça, un téléphone ? » « Presque, lui répond son père, c’est un appareil qui fait passer des messages en morse. Comme ça, les soldats pouvaient communiquer entre eux dans les tranchées. » Toute la difficulté pour les parents est de trouver les mots justes pour répondre aux questions de leurs enfants.
A la fin du parcours, il est temps de faire le bilan. Noah a été impressionné par l’importante collection de fusils : « Je ne pensais pas qu’il y en aurait autant ! » Quant à Charlotte, elle gardera en mémoire les différents véhicules mis en scène : « Ce que j’ai préféré ? Les chars ! »
Du côté des parents, l’enthousiasme est le même : « Sans ce jeu, peut-être que leur capacité d’attention aurait été réduite », analyse la maman.
Tous les 15 jours, un tirage au sort détermine un gagnant qui reçoit en récompense le lot complet des 14 pantins imaginés pour cette opération. Peut-être que Charlotte et Noah auront d’ici peu une petite surprise ?
 

Parcourir l'histoire à pas d’enfants

À lire également

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×