Opération minutie au Musée

Opération minutie au Musée

Pendant la période de trêve hivernale, l'équipe du musée s'affaire à préparer la nouvelle saison.

Même si le Musée est fermé au public jusqu’au 31 janvier, côté coulisses, l’équipe s’affaire à préparer la prochaine saison. 

« La fermeture annuelle, c’est une étape obligatoire et importante dans le fonctionnement d’un musée. Quand le public est présent, on est entièrement dédié à son accueil et aux visites guidées », explique Antoine Maillard, l’un des deux chargés de collection. 

Pendant cette période singulière, les missions consistent à nettoyer, vérifier, et restaurer les pièces de collection qui composent la muséographie.  « Notre objectif est d’assurer la meilleure conservation possible et protéger nos collections des périls du temps, pour que les générations futures puissent en profiter !  Pour y parvenir, cela demande une inspection très précise. Nos pires ennemis : la lumière mais surtout les insectes (ndlr : les mites) ! Ils peuvent causer des ravages sur les uniformes, notamment ceux de 1870.  Ces derniers, sont des pièces quasi uniques, qui méritent une attention particulière », poursuit le chargé de collection, muni de ses gants blancs, qui lui permettent de manipuler délicatement les objets les plus sensibles. 

Préparer la nouvelle saison

Cet inventaire délicat requiert d’autres compétences pour l‘équipe du musée. « C’est vraiment plus physique : cela demande des efforts de manutention pour déplacer et replacer des mannequins et uniformes de plusieurs dizaines kilos. Ou encore le travail en hauteur, pour le nettoyage des vitrines et étagères, qui exige un peu de souplesse. Même si les visites guidées prennent aussi beaucoup d’énergie, c’est différent », commente Florine Constant, médiatrice culturelle. 

« C’est également un temps dédié où l’on ajuste et modifie la muséographie de l’exposition permanente. Par exemple, on vient de terminer d’installer les parcours Quelle Histoire et Guerre et Histoire qui agrémentent les propos du musée et améliorent la compréhension ! On a hâte que les visiteurs les découvrent », ajoute Antoine Maillard.
« En ce moment, on reçoit des appels de personnes qui nous demandant pourquoi nous sommes fermés et quand ils pourront revenir ! Preuve que nous sommes attendus ! », poursuit-il.

Encore un peu de patience : le rendez-vous est fixé au mardi 1er février dès 10 heures.

Nettoyage minutieux du buste de Napoléon III
Inspection complète de certains uniformes
Soulever, déplacer, replacer...
Tout doit être prêt pour le 1er février
Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×