Le parcours de visite : espaces et séquences

L’organisation des espaces d’exposition s’intègre harmonieusement à l’architecture du bâtiment et répond parfaitement aux enjeux du musée.

Un voyage dans le temps de 1852 à 1945

Envisagé avec une chronologie sans faille totalement inédite, le parcours de visite du musée Guerre et Paix en Ardennes débute en 1852 avec l’avènement de Napoléon III et s’achève en 1945 avec la capitulation du Japon. 

5 espaces d’exposition

Le parcours de visite du musée Guerre et Paix en Ardennes s’articule autour de 18 salles réparties en 5 espaces d’exposition.

 

  • Un espace introductif permet de découvrir les Ardennes comme territoire marqué par l'Histoire.
  • 3 espaces d’exposition permanente correspondant à l’histoire des 3 conflits : leurs enchaînements, les continuités et les ruptures à travers les dimensions militaire, politique et diplomatique, économique et technique, sociale et culturelle. 
  • Un espace conclusif « Guerre et Paix ? » qui explique comment, à partir de l’héritage des conflits contemporains, notre monde s’est construit et comment chaque nation y prend part et devient acteur de l’Histoire. 

Ces espaces d’exposition intègrent pour chaque conflit un avant guerre, le récit de la guerre et un après-guerre et se distinguent par leurs tonalités de couleurs :

  • Le rouge pour la guerre de 1870-1871, inspiré de la couleur des uniformes des soldats français.
  • Le bleu pour la Grande Guerre, issu des uniformes des Français.
  • Le vert kaki pour la Seconde guerre mondiale, couleur des soldats alliés.

Ces 3 couleurs guident constamment le visiteur dans son parcours grâce à la « galerie du temps »  qui le restitue dans les différentes époques.

La galerie du temps

Le parcours historique repose sur une vaste vitrine, la galerie du temps, qui illustre les évènements marquants des conflits : les batailles, les fronts, l’internationalisation des deux conflits mondiaux.
Spectaculaire par ses contenus (près de 120 uniformes complets et 20 bustes), par ses formes et ses dimensions (elle se déploie sur plus de 150 mètres), la galerie du temps constitue la pièce maitresse de la muséographie.

L'Atrium

L’atrium central, d’une surface de près de 300 m2, s’élève en double hauteur jusqu’à 10 mètres et révèle la verticalité du bâtiment.
Il se définit comme un espace polyvalent. Il est à la fois dédié au repos et à la réflexion en afin de visite, à la convivialité par l’organisation de réceptions et à l’approfondissement, à travers des expositions temporaires.

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×