Lettres de poilus : de jeunes Ardennais se réapproprient l'histoire

Lettres de poilus : de jeunes Ardennais se réapproprient l'histoire

Le musée Guerre et Paix en Ardennes se veut le vecteur d’une véritable éducation mémorielle, en direction notamment des jeunes générations. Premier exemple de cette démarche, le projet « Lettres de Poilus », conçu et porté par l’équipe du musée, en collaboration un groupe d'adolescents issus du Foyer départemental de l'Enfance et le sculpteur ardennais Éric Sléziak.

Un groupe d’adolescents, accueillis au Foyer départemental de l’Enfance des Ardennes, se réapproprie d’authentiques lettres envoyées par des Poilus durant la Première Guerre mondiale, en les retranscrivant en peinture sur des plaques de tôle. L’occasion d’appréhender différemment la grande Histoire, à travers les témoignages concrets de soldats français et allemands, puis de transcender ces éléments historiques à travers une démarche artistique.
 


 

Voir la galerie photo
 

Depuis le mois d'octobre, des séances d’initiation à la métallurgie et de création s'organisent dans l’atelier du sculpteur Éric Sléziak à Bogny-sur-Meuse, dans les Ardennes, qui a toujours eu à cœur de transmettre sa passion, notamment auprès des jeunes.

L’action de ces jeunes s’inscrit dans le cadre du Centenaire de la Grande Guerre.

Les lettres ainsi créées par les jeunes seront in fine installées sur la tranchée donnant accès au musée Guerre et Paix en Ardennes en novembre 2018, en plein cœur des commémorations de la fin du conflit.

À lire également

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×